Get a site

Les savoisiens et le réveil de l’intelligence

Le tour de la France par deux enfants paru en 1877 et réimprimé jusqu’en 2012 est un bel exemple du fatras d’idées reçues de l’élite française sur notre pays : « … quand à la Savoie, petit Julien, elle appartenait autrefois à l’Italie, il n’y a pas longtemps qu’elle est française  ; il n’y a pas encore assez d’écoles en Savoie. Les savoisiens sont très intelligents ; mais comme un grand nombre d’entre eux ne savent ni lire, ni écrire et que le pays est pauvre, il y a trop peu d’industries. Beaucoup de savoisiens sont obligés de quitter leur pays fort jeunes, parce qu’il n’y trouvent aucun moyen de gagner leur vie. »

D’après Monseigneur BILLIET Alexis in Mémoire sur l’instruction primaire dans le duché de Savoie in Mémoires de la société académique de Savoie, 1846 : » D’après les mêmes tableaux, sur l’ensemble de la Savoie, y compris les villes et bourgs, sur cent enfants, le nombre moyen de ceux qui apprennent à lire est de 60, et le nombre de ceux qui ne savent pas lire de 40. »

A la même époque en France, les chiffres sont sensiblement les mêmes, en pire !

Bref, l’auteur du tour de la France par deux enfants, Augustine Tuillerie, spécialiste des contre-vérités (notamment la légende d’une Savoie italienne) concède aux savoisiens de 1877 une grande  intelligence mais à trop fréquenter l’école française, nous autres, pauvres savoisiens d’aujourd’hui,  l’avons bien perdue pour nous laisser mener par le bout du nez par un État qui nous a annexés !

Heureusement, le cerveau est plastique et à tout age, une bonne cure de désintoxication avec la fréquentation des  patriotes savoisiens est de nature à réveiller les neurones les plus endormis !

Vive l’intelligence, vive la Savoie libre !

 

 

2 Replies to “Les savoisiens et le réveil de l’intelligence”

  1. N’était-ce pas Eugénie, dans son tour de Savoie par un couple impérial en 1860, qui était tout étonnée que le simple Savoisien moyen sache lire et écrire et qu’il possède une plus grande culture que le simple Français moyen? Dommage que Petit-Julien et Petit-André n’aient pas suivi leur scolarité en Savoie plutôt qu’en France, ils auraient raconté beaucoup moins d’ineptie! Malheureusement la scolarité française en Savoie a bien nivelé par le bas les petits et grands Savoyards!

  2. La Savoie fut effectivement italienne en 1943, mais l’Italie ne pourra la conserver après 1944. 1943-44, c’est la seule année où l’on peut dire que la Savoie était italienne…
    Dans ce tour de France par deux niais parisiens imbus d’eux-mêmes, ni la Savoie ni le comtat de Nice ne devraient être mentionnés, vu qu’ils n’ont rien de français. A se demander si ce tour de France ne servait qu’à discréditer les anciens pays conquis comme la Bretagne, l’Alsace, la Corse, etc.

Les commentaires sont fermés.