Get a site

Choisir sa voie pour choisir la Savoie ?

CHOISIR SA VOIE

C’est sous ce sigle que de nombreuses entreprises de la Savoie sont en train de réunir leurs forces sous l’impulsion, entre autres, de Monsieur Guy Lecomte qui a eu cette excellente initiative afin de mettre en avant nos entreprises, moteur de notre pays, la Savoie.

Lors de leur première conférence à  Annecy, j’ai pu avoir en main leur plaquette de présentation. A la page une, sous la belle bannière de Choisir Savoie  dont  tous ont saisi le jeu de mots, on lit le titre en blanc sur fond rouge : « L’identité savoyarde ». La première phrase qui suit est : «  Les fondateurs du club Choisir Savoie sont français » .

Première contradiction : comment favoriser l’identité d’un pays en se réclamant  primo loco de l’identité d’un autre pays, de plus du pays annexant ? Cela me rappelle les déclarations de Monsieur Saddier lors des premières Assises de la Savoie, qui poursuivent peu ou prou les mêmes buts que Choisir Savoie. M. Saddier se demandait à juste titre ce que devaient faire les Savoyards pour retrouver leur propre identité, celle de la Savoie, tout en détruisant l’hôpital de Bonneville qui était une pièce maîtresse du patrimoine, et donc de l’identité de cette même Savoie

Sur la page « Choisir Savoie en quelques mots » on peut lire dans le paragraphe d’introduction : « Choisir Savoie est une association apolitique et indépendante ». Deuxième contradiction.  Le seul fait de créer une telle association est, en Savoie, un acte politique, contradiction qu’avait relevée d’entrée le conférencier,  le professeur Bernard Debarbieux ! Comment  rassembler des entreprises liées économiquement, fiscalement et politiquement à un système imposé sans être politique ? A moins de créer une gentille amicale des entrepreneurs de la Savoie, qui se réuniront les vendredis soirs devant une bonne bière (brassée en Savoie) pour discutailler de leurs problèmes respectifs sans trouver de solution ! Je crois, vu la qualité des membres fondateurs, que tel n’est pas le but de Choisir Savoie qui se veut, on l’espère, nettement plus ambitieuse, et pour ce faire, choisir Savoie sera, qu’elle le veuille ou non, politique.

On peut lire, dans le premier paragraphe de cette même page : « Ses fondateurs ne sont ni indépendantistes, ni autonomistes, ni régionalistes ». Troisième contradiction : si le jeu de mot du nom de l’association Choisir Sa voie oblige au singulier, il est fort dommageable pour son avenir, à moins de se transformer en l’amicale  déjà évoquée, de s’auto-interdire d’entrée les voies que pourraient être la région, l’autonomie ou même l’indépendance. Soulignons que les deux premières voies mentionnées restent françaises, ce qui n’est donc pas en contradiction avec le sentiment français que mettent en avant les fondateurs du club.

Ainsi Choisir Savoie n’offre finalement qu’une seule voie aux membres de son club : celle de la France actuelle. Quatrième contradiction, cette fois dans le titre même car, comment choisir une voie lorsqu’on ne nous en propose qu’une seule, celle qui soumet les entreprises de la Savoie depuis 156 ans ? Est-ce là le : « Forcer le destin » prôné par le conférencier ?

Si ce club prometteur désire ne pas s’empêtrer dans ces contradictions et ses ambiguïtés pour être viable et crédible à plus ou moins long terme en répondant à son titre même,  il faudrait qu’il explore toutes les voies qui s’offrent aux entreprises de la Savoie, afin qu’elles puissent se développer librement et au mieux face à la mondialisation. Choisir Savoie pourrait alors comparer les avantages et inconvénients de ces voies et prôner haut et fort celle qui qui se détachera des autres pour le bien
des entreprises de la Savoie et donc pour le bien de notre pays : la Savoie.

Aucune de ces voies ne doit donc être taboue, ni celle du régionalisme, ni celle de l’autonomisme, ni celle de l’indépendantisme, ni même celle du statu quo politico-économique-fiscal actuel français. Pour ce faire, il faut que les fondateurs de Choisir Savoie sachent enlever leurs œillères plaquées par le système actuel afin d’ouvrir leur champ de vision aux très vastes possibilités qu’offriraient d’autres voies que la seule et unique provenant de la France actuelle dont ils se revendiquent peut-être trop ouvertement. Voie qui empêchera malheureusement Choisir Savoie de progresser comme elle l’entend, ainsi que c’est arrivé aux Assises de la Savoie, réunies le 27 février 2015, restées apparemment sans suite.

Quoi qu’il en soit, parler de la Savoie et mettre ses entreprises en avant est l’une des initiatives indispensables à la sauvegarde de la Savoie et de ses entrepreneurs. Et il faut bien reconnaître que pour préserver les entrepreneurs inscrits dans son club, Choisir Savoie ne peut, hélas (!), pas s’avancer aussi loin que nécessaire face à l’État français.

2 Replies to “Choisir sa voie pour choisir la Savoie ?”

  1. Hélas ! oui, il est bien vrai que des associations comme Choisir-Savoie ne peuvent pas s’avancer trop loin face à l’Etat français. Tout en cherchant à unir les « forces vives du territoire » de la Savoie, celle du nord et celle du sud évidemment, cessant par là le clivage bien parisiard datant de 1860, Choisir-Savoie ne peut cependant pas mettre ces mêmes « forces vives » (entrepreneurs, sportifs, étudiants, etc.) dans des situations détestables pour eux.
    http://www.choisir-savoie.com/
    Si elle s’avançait sur le terrain de l’indépendance, ou même seulement sur celui de l’autonomie, Choisir-Savoie jetterait ses membres dans les griffes des contrôles et des tracasseries de toutes sortes, car c’est le moyen qu’utilisent les Etats comme la France pour brider toute velléité de liberté. C’est en effet en menaçant de malmener, harceler, empoisonner la vie des patrons, des célébrités, des étudiants, et des autres, qui voudraient avoir prise sur leur vie et sur leur futur, que la République française leur maintient la tête sous le dogme totalitaire de l’unicité et de l’indivisibilité.

  2. RASSUREZ VOUS, CHOISIR SA VOIE n’a aucune velléité souverainiste ou indépendantiste . Ils le réaffirment haut et fort … Ce ne sont que des Français qui veulent restaurer une « identité » Savoyarde car ils n’ont pas compris que le travail de la France depuis L’annexion ne consiste qu’a détruire cette identité et ne voient pas que cette identité est toujours très forte en Pays de Savoie et que les Savoisiens en sont très fiers …….

Les commentaires sont fermés.