Get a site

Un communiqué du Mouvement FRANCHE-COMTE

Après avoir attendu de prendre connaissance de l’ensemble des réactions suite à l’annonce de la fermeture du site d’Alstom à Belfort, pour l’essentiel politiques ou compulsionnelles comme il s’y attendait, le MFC tient maintenant à faire connaître la sienne.

 

MOUVEMENT

FRANCHE-COMTÉ

15, Place du 8 Septembre

F – 25000 Besançon

Tél: 06 27 61 53 85 / 06 24 58 48 55

Mail: [email protected]

Blog: www.facebook.com/mfcomte

 

COMMUNIQUE

Encore une bonne raison de larguer les amarres

La raison principale de la fermeture subite du site d’Alstom-Belfort est la perte d’un marché de 44 locomotives remporté par la société allemande Vossloh.

Nous sommes donc là en plein dans le problème plus général du manque de compétitivité des entreprises françaises face à leurs concurrentes européennes, notamment allemandes. Rappelons que c’est en France qu’on trouve  les charges patronales les plus élevées d’Europe avec un taux de 51% contre seulement 19% en Allemagne (*).

 

La fermeture d’Alstom Belfort n’est donc jamais que l’une des conséquences, particulièrement désastreuses pour la Franche-Comté et pour ses travailleurs, de cette politique économique et sociale purement idéologique menée depuis plusieurs années par ceux là-mêmes qui aujourd’hui lèvent les bras au ciel et poussent des cris d’orfraie devant les résultats déplorables de leur propre action.

 

Pour le MFC, tout doit désormais être mis en œuvre pour faire sortir au plus vite la Franche-Comté de ce vieux système économique à la française qui à l’évidence ne marche plus sécrétant chômage, déficits et irresponsabilité généralisée. 

Jean-Philippe Allenbach

Président

(*) http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/dessous-chiffres/2015/07/29/29006-20150729ARTFIG00006-en-france-pour-100-euros-nets-il-faut-235-euros-de-salaire-super-brut.php