Get a site

Le temps de l’action

Il n’a pas échappé à tous les observateurs qu’un courant d’opinion fort pour le retour de notre pays à la souveraineté existe. Les mêmes observateurs ont remarqué que ce courant était transversal à toute l’Europe. Catalogne, Pays Basque, Corse, Écosse, Vénétie en sont quelques uns des exemples évidents. Jamais les temps n’ont été plus propices pour recréer la société savoisienne. De tous nos vœux, nous avons appelé à la  création d’un grand pari du renouveau. Début 2016, ce parti existera et quel meilleur moyen de célébrer les 600 ans du duché de Savoie crée en 1416 ?

Peut-être de manière symbolique déposerons nous les statuts de ce parti le 19 février ?

Si nous cherchons encore le nom de ce parti, nous savons pourquoi il doit exister. La situation de désespoir social à laquelle nous a amené la France, nous est devenue insupportable. Nous sommes à même de répondre à des problématiques essentielles telles que la survie économique de chacun d’entre nous et le droit à un environnement sain et vivable.

Qui en Savoie peut encore être satisfait de l’insécurité économique établie par le système français ?

Quel habitant de Savoie est à même d’orienter ses enfants dans une voie qui lui évitera tout au long de sa vie la précarité, lui permettra une vie heureuse ? Les optimistes répondront qu’il subsiste les jeux de hasard, autrement dit le Loto et sa manne, les réalistes baisseront la tête.

Seulement la tête, nous ne voulons plus la baisser ! Nous sommes les héritiers d’un peuple qui a toujours aspiré à la démocratie. Plus que tout, nous comptons sur la volonté des habitants de notre pays originaires ou tellement assimilés qu’ils se ressentent savoisiens autant que nous, parce que l’un bien là une des grandes réussites de la Savoie d’avoir su intégrer et à toutes les époques les personnes extérieures à elle.

L’Europe est en mutation et les états-nations malmenés. La Savoie est l’entité démocratique qui a la taille idéale pour la réactivité dans un monde d’immédiateté. Autant dire que, nous, les habitants de la Savoie nous ne laisserons pas passer cette chance. Nous sommes désormais capables de nous unir dans un entité qui nous représente.

Force et courage à la nouvelle union savoisienne !

2 Replies to “Le temps de l’action”

  1. Bonjour à toutes et à tous,
    Je suis un jeune savoisien, c’est à dire que j’ai, grâce à mes études et ma réflexion propre, fini par voir tout ce que la France portait de malsain en elle et que j’en rejette l’héritage, héritage pour le moins nauséabond. J’ai récemment pris conscience que face aux multiples urgences qui pressent nos sociétés de toutes parts :
    – depuis la Ve ripoublique de la Sous-France : absence flagrante de cohésion sociale et de confiance envers les pouvoirs publiques, pourtant au cœur de la société. La France nous a privé d’une vision pour demain, d’un but vers lequel tendre.
    – d’ici 2030 pic de production du phosphore et donc remise en question de de tout notre système alimentaire (lequel repose quasi-totalement sur les pesticides et les engrais) : nous devons revenir le plus rapidement possible à une agriculture locale suffisamment variée et riche pour nourrir la population.
    – d’ici 2040-2050 (possiblement avant) épuisement définitif du pétrole (nous venons de passer le pic de production) et donc de l’énergie abondante : nous devons repenser nos villes pour que chacun soit à portée de pied du maximum de commodités (eau et nourriture, éducation, santé, divertissement, etc. ), les rares véhicules électriques devant être réservés aux transports en commun et aux services de santé et sécurité.
    Bref, j’ai pris conscience que face à toutes ces urgences il est devenu impératif de s’unir sous l’égide de la Démocratie, après quoi nous pourrons planifier, tous ensemble, de véritables transitions vers un modèle de société pérenne et respectueux non pas des banques et de leur sacro-sainte croissance mais bien de l’humain et de nos montagnes.
    Je suis de tout cœur pour la création d’un nouveau parti savoisien qui soit à même de nous unir au delà des fausses luttes partisanes que propose l’oligarchie française (umps et fn) et qui soit suffisamment crédible pour nous mener à l’indépendance.
    Une constitution a déjà été écrite et est consultable sur le site du gouvernement provisoire de Savoie : la Communauté de Savoie, laquelle est bien plus démocratique que celle de la Ve république.
    Alors bon sang, allons-y ! Et ne nous ménageons pas !

    Vive la Démocratie ! Vive la Savoie !

  2. Le seul véritable « vote utile » sera celui pour ce futur parti savoisien et non pas celui que trop de Savoyards et même Savoisiens pratiquent: celui des partis soi-disant « anti-système », et pendant quelques jours ces Savoyards se réjouissent d’avoir donné un coup de pied dans la mare parisienne, de voir les trublions s’agiter. Mais très vite, le deuxième tour fait tout rentrer dans le rang républicains français, le conformisme français a gagné au détriment de la Savoie et des Savoyards (extrait d’un très bon texte repris d’une précédente opinion savoisienne). L’enjeu est de faire comprendre aux Savoyards – Savoisiens où se trouvent le vote réellement utile, utile pour leur pays la Savoie et donc pour eux-même. Rude tâche vu l’énorme soumission aveugle, et incompréhensible, à la France des Savoyards! Une étude du psychisme de ces Savoyards soumis nous permettrait de comprendre peut-être leur mécanisme de raisonnement et par là-même de trouver la parade. Y a-t-il un psychiatre dans la salle?

Les commentaires sont fermés.