Get a site

La Corse se démarque et marque les esprits

Les corses ont élu des indépendantistes à la tête de l’Assemblée de Corse et du conseil exécutif de Corse ! Du coté du gouvernement français, les réactions sont inexistantes. On ignore superbement et heureusement le coup de théâtre des indépendantistes. Il ne s’est rien passé ou plutôt le paquebot France coule normalement. Pendant des décennies, les politiques français ont expliqué que la Corse était un pays de miséreux à la remorque d’un État français généreux qui se sacrifiait pour les garder dans son giron. Naitre corse était une malédiction, comme naitre savoisien était synonyme de pauvreté, voir de crétinisme. On notera d’ailleurs, pour la forme, qu’on traite plus facilement les habitants de la Savoie d’idiots, que les corses qui ont certainement le sang plus chaud. De toute manière, on a beau avoir un flegme à toute épreuve, quand on est méprisé, volé et dépossédé de sa souveraineté, « on ne se connait plus » comme l’écrivait notre voisin de Ferney, le sieur Voltaire.

Ceci d’autant plus, que parce qu’à l’image de la Corse, la Savoie retrouvera sa souveraineté. Notre pays n’a pas besoin de tutelle, pas plus que la Corse ou la Martinique.

Notre indépendance se passera sans vague avec une sécession de fait avec nos voisins français. Quelques politiques du pays d’à coté récrimineront, se lancerons dans quelque diatribes sur l’unité nationale, puis viendront quémander la nationalité savoisienne.

Tous les observateurs du monde politique l’ont bien pressenti : les pays historiques ne disparaitront pas parce qu’ils sont les seuls garants de la démocratie. Les jeunes savoisiens sont sensibles à ce discours, ils cherchent un avenir, c’est à nous, les plus anciens de leur garantir. Désormais, la Savoie a besoin de tous pour réussir. Finis les querelles de clochers, les sentiments défaitistes, les opinions mitigées, mi-pro nationalistes françaises, mi-pro savoisiennes. Les Savoisiens ont un pays, ils sont un peuple souverain, « de leurs ancêtres, ils n’ont pas oublié la vaillance. La Savoie est un peuple debout ! « .