Get a site

« Le mépris »

« Le mépris »,

 
c’est le terme qui me vient à l’esprit lorsque je vois la manière dont le débat électoral en France prend la tournure d’une mauvaise émission de télé réalité. Pour ceux qui ont vu décennie après décennie la démocratie être piétinée et décliner en France, il semble que l’on n’est pas loin de toucher le fond.
 
Ceci pourrait en être presque drôle, si il n’y avait pas en jeu votre avenir et surtout celui de nos enfants.
 
Qui sont-ils ces candidats, qu’ils viennent des anciens partis ou de pseudos nouveaux partis, pour oublier à ce point que la politique ça doit être de leur part un sacerdoce, une abnégation, un respect pour ceux qui les payent, avec les objectifs d’assurer à chaque citoyen de se réaliser, d’ouvrir l’espoir à nos enfants d’une vie meilleure que celle de leurs parents, à nos ainés une vie décente, dans un cadre de liberté, de responsabilité et de sécurité.
Vous qui me lisez posez-vous la question : est-ce que c’est cela que le système politique français vous offre ?
 
Espérons que dès que possible l’émancipation de la Savoie puisse intervenir y compris grâce   à vos candidats dans les prochaines élections.
 
Au-delà de la critique, 100 % Savoie sera en mesure dans les prochaines semaines de proposer à nos compatriotes de Savoie, dans le cadre du statut spécial que nous exigeons, un projet novateur de réforme du système institutionnel politique, en vue de rétablir les fondements d’institutions réellement démocratiques qui seront mise en oeuvre en Savoie, pour autant que vous, habitants de la Savoie, l’imposerez.
 
Pour 100%SAVOIE
Le sécrétaire exécutif.

 

One Reply to “« Le mépris »”

  1. Bravo, excellente analyse du devenir politique de notre patrie la SAVOIE, ça devrait être l’unique préoccupation des Savoisiennes,Savoisiens Cela doit être notre seul objectif, le don de soi à notre communauté de destin.sacerdoce, une abnégation, respect ne doivent pas rester que de vains mots.

    « pour oublier à ce point que la politique ça doit être de leur part un sacerdoce, une abnégation, un respect pour ceux qui les payent, avec les objectifs d’assurer à chaque citoyen de se réaliser, d’ouvrir l’espoir à nos enfants d’une vie meilleure que celle de leurs parents, à nos ainés une vie décente, dans un cadre de liberté, de responsabilité et de sécurité. »

Les commentaires sont fermés.