Get a site

Le « calvaire » des Glières

Le « calvaire » des Glières

Le Christ en portant sa croix est passé à une postérité millénaire ! Le monument n’aura pas eu cette chance !

Il y a depuis peu, une grande agitation à propos de la croix de Savoie peinte sur le mémorial du plateau des Glières, et qui a fait que certains édiles savoyards,  apeurés à l’idée d’une remontrance de leur mentors PARISIENS se sont ainsi égarés à qualifier cela d’insultes à la mémoire des combattants que ce monument, par sa présence, entendait honorer!

Avant d’aller plus loin, il y a donc deux choses à définir,  le mot insulte… et ce qu’entend  représenter exactement, ce mémorial, afin que nous puissions bien comprendre en quoi une croix de Savoie sur un monument ériger en terre de Savoie peut être une insulte

Pour le mot insulte voilà ce qu’en dit le dictionnaire : « Parole ou acte qui offense, qui blesse la dignité ou encore…ce qui constitue une grave atteinte à quelque chose »

Reste le mémorial, qui est là pour immortaliser le don fait de leur vie, de combattant d’européens contre un occupant fasciste.

Quand on connait les hauteurs de vues…habituelles de la France, personne ne pourrait croire que ce mémorial de béton ne se veut que la célébration du combat de la France contre l’Allemagne nazie d’alors!

Ce serait déjà, historiquement faux, du simple fait que les troupes allemandes étaient grandement secondées par un nombre très important de miliciens français ainsi que par de nombreux de policiers mobiles français eux-aussi, et envoyés par Vichy, comme quoi rien ne change, et qu’il n’était déjà pas bon à cette époque de déplaire à ses mentors et que de montrer une docilité servile à ses maîtres est une très vieille posture de soumission qui semble vouloir éternellement traverser le temps !

Mais bon, ayant en mémoire de tels faits, on peut raisonnablement se laisser aller à penser que cette France libérée, des années d’après-guerre qui a commandé l’édification de ce monument avait forcément une vision beaucoup  plus grandiose de l’événement !… Et que par cet édifice la France entendait commémorer tous les combattants de la liberté face à toutes les armées d’occupation!

Maintenant, arrêtons-nous sur cette Croix de Savoie, nombreux seront les Savoyards, devenus français depuis 1860, à apprendre que le drapeau de leur ancien pays maintenant devenu département français, est une insulte un acte dégradant propre à blesser la dignité et qui porte une atteinte grave à la chose qui s’en trouve…..affublée….puisque elle porte une connotation péjorative!

Sévère déconvenue…pour les Savoyards,  d’autant que c’est la région du grand Bornand,  et plus précisément, les familles d’agriculteurs entourant le plateau des Glières qui ont eu à payer eux aussi… parfois de leur vie, mais souvent par la l’incendie de leur biens, l’aide qu’ils avaient apporté à ce mouvement pour la sauvegarde de la liberté!

Il faut quand même bien se souvenir de deux choses, c’est que ces combats ont eu lieu en Savoie, et que c’est elle,  la Savoie qui a eu a payer le prix fort de ce fait d’arme, alors maintenant que certains se voient investie de la mission de réparer cet oubli…. Cela n’a rien de condamnable, cette page s’est écrite en Savoie avec également du sang de Savoyard, que la Savoie y soit enfin représentée n’est que la juste réparation de cet oubli, mais en aucun cas une insulte !

 

Millenium Sabaudia

4 Replies to “Le « calvaire » des Glières”

  1. Une chose est certaine, ça a du corrater dans les coursives du Palais du Préfet. Les instructions et invectives partir comme autant de coups de fouets pour que les « Zélus départemenetaux » pourtant propriétaires dudit mémorial ait fait fissa pour réparer l’offense sans votation préalable des fonds a affecter a cette »réparation » …….Contribuables Savoyards « payez et fermez là  » ……Ce qui est aussi sur c’est qu’en voulant maquiller cette affaire ils sont en train de faire surgir une lame de fonds et une Juste question : « Est-il normal qu’en terre de Savoie , pour un fait d’arme impliquant une majorité de résistants Savoyards, ne figure aucun drapeau de Savoie sur le site des Glières et aux commémorations de Morette (la Nécropole) ………

  2. Finalement, ce monument des Glières ne commémore pas la lutte des résistants français contre la nazisme allemand mais bien le refus des Savoyards de servir la France de Vichy en fuyant le Service du Travail Obligatoire organisé par les miliciens français au profit des entreprises allemandes. Une bannière de Savoie a donc beaucoup plus de légitimité à cet emplacement qu’un drapeau français!

  3. Juste une petite précision ……du 10.06.1940 au 01.03.1948 la Savoie n’était pas Française . Le traité d’annexion ayant été suspendu par la SDN suite à l’armistice Franco-Italien du 22.06.1940. et remis en vigueur (CF JORF du 23.11.1948) suité au traité de Paix du 10.02.1947…….C’est donc bien une résistance Savoyarde et non Française ……Le drapeau de Savoie y a toute sa place !!

Les commentaires sont fermés.