Get a site

La Toussaint de la Savoie, c’est le 5 novembre

 

toussaint
La Toussaint, depuis le dernier concile Vatican II, est à la fois la fête des saints reconnus au martyrologe de l’Eglise catholique (saints, bienheureux et vénérables), mais aussi la cohorte de tous les chrétiens morts : ce que le Magistère appelle les saints « connus et inconnus », notamment tous ceux reconnus saints, souvent par la vox populi aux premiers siècles du christianisme, avant que Rome décide des procédures de canonisation et les centralise. [B. M.]

En Savoie, la Toussaint n’est pas fêtée que le 1er novembre, car la Savoie possède une particularité, qui lui est propre, et qu’il est temps de re-découvrir : elle a sa propre Toussaint, fêtée le 5 novembre.

Le « Propre de Savoie » (cf. définition ci-dessous) spécifie en effet que tous les saints savoyards qui n’ont pas une fête dédiée dans le calendrier liturgique officiel au cours de l’année, sont alors fêtés spécialement le 5 novembre (et pas
le 1er novembre avec tous les autres).

LITURGIE CATHOLIQUE – Le « Propre ».

Ensemble des offices spécifiques au temps de l’année liturgique où l’on se trouve (propre du temps), aux fêtes des saints (propre des Saints) ou au calendrier particulier à un lieu (propre d’un lieu, d’un diocèse [de la Savoie, par exemple]), par opposition à l’ordinaire et le commun.
[http://www.cnrtl.fr/definition/propre « L’allégresse ou la douleur (…) sont, en somme, les deux sujets dont traitent les services de l’Église, selon le propre du temps. » (Joris-Karl Huysmans, Oblat, t.2, 1903, p.40).
« Nous possédons aussi un propre des saints spécial ; nous célébrons la commémoration de bienheureux de notre ordre qui ne figurent pas dans vos livres. » (Joris-Karl Huysmans, En route, t.2, 1895, p.131).

Saints inscrits aux « messes propres à l’usage de la province de Savoie » (éd. 1978) [Il s’agit de la province ecclésiastique, non politique]
(retranscription de la page suivante, tirée du livre cité)

S. Airald : 4 janvier
Bx Amédée IX : 27 avril [3e duc de Savoie]
S. Amédée de Lausanne : 30 août
S. Anthelme de Chignin : 26 juin
S. Avit : 16 janvier
S. Bernard de Menthon : 28 mai
Bx. Boniface de Savoie : 14 juillet
Bx Claude-François des Granges : 2 septembre
S. François de Sales : 24 janvier
Bx François Clet : 17 février
Bx François Jaccard : 20 septembre
Bx Germain de Talloires : 29 octobre
S. Gontran : 28 mars
S. Grat : 7 septembre
S. Guérin : 1er septembre
Bx Humbert III : 27 avril [8e comte de Savoie]
Bx Innocent V : 22 juin [Pierre de Tarentaise, élu pape en 1276]
S. Jacques de Tarentaise : 16 janvier
Bx Jean d’Espagne : 25 juin [Premier prieur de la chartreuse du Reposoir,
fondée en 1151 – Faucigny]
Ste Jeanne-Antide Thouret : 23 mai
Ste Jeanne-Françoise de Chantal : 12 décembre
Bx Joseph Falcoz : 2 septembre
Bse Louise de Savoie : 24 juillet [Loyse, fille du duc Amédée IX]
Bse Marguerite de Savoie : 24 juillet [fille d’Amédée de Savoie-Achaïe,
seigneur de Piémont]
S. Maurice et ses compagnons : 22 septembre
S. Pierre II de Tarentaise : 12 septembre
Bx Pierre Favre : 3 août [fondateur de la Compagnie de Jésus avec st Ignace de
Loyola et st François-Xavier en 1540;
canonisé par le pape François le 17 décembre 2013]
Bx Ponce de Faucigny : 26 novembre
Ste Tigre (ou Thècle) : 25 juin [ou Tygre ; elle a ramené des reliques de saint Jean-Baptiste dans sa ville de Maurienne, au VIe siècle]
Tous les saints évêques et patrons des églises de Savoie : 5 novembre
Tiré de : Saints et saintes de Savoie, Jean Prieur, Hyacinthe Vulliez
[La Fontaine de Siloë, Montmélian, 1999 – 191 pages]
Edition 1999 Edition 2000

toussaint-ouvrages
« En vérité, le Propre de Savoie n’est quasiment plus utilisé : il n’est absolument pas mis en valeur par les évêques actuels des quatre diocèses de la Savoie – on pourrait presque dire des deux diocèses, tant l’actuel archevêque de Chambéry, Mgr Ballot, fait tout pour faire disparaître les deux antiques diocèses de Maurienne et de Tarentaise – et, par ailleurs, l’inculture des prêtres depuis une quarantaine d’année est telle, en matière d’histoire politique de la Savoie,
que les fêtes et les Saints savoyards ne sont presque plus du tout célébrés, tout au long de l’année. […] Saint François de Sales, qui était tant attaché aux figures des saints savoisiens qui l’ont précédé, doit s’en retourner dans son tombeau (à
la Visitation d’Annecy). » B. M.

Les quatre diocèses de la Savoie sont :
– Annecy (le diocèse de Genève fut fondé vers 380)
– Tarentaise (le diocèse de Darantasia-Moûtiers fut fondé vers 420)
– Maurienne (fondé en 579 par Gontran, roi de Burgondie)
– Chambéry (ou diocèse de Savoie, obtenu en 1779)
Chaque Savoyard devrait proposer régulièrement au célébrant de passage (de passage, parce que dans beaucoup de paroisses, il n’y a plus de curé résident depuis plus d’un demi-siècle ; et dans bien d’autres, il n’y a même plus de curé affecté depuis des décennies) de « faire mémoire » – selon la terminologie liturgique – lorsqu’une messe de samedi soir ou de dimanche coïncide avec la fête d’un saint savoisien : pas forcément toute la messe spéciale prescrite à cette occasion, mais au moins de rajouter une intention de prière à celle du dimanche.
[Inspiré de B.M.]

Chaque Savoyard, chaque Savoisien peut ainsi contribuer à sauvegarder son patrimoine, quel qu’il soit. « Demandez, il vous sera donné. Cherchez, vous trouverez. Frappez, il vous sera ouvert. » [La Bible, Matthieu 7, 7]

Claire Pittard

2 Replies to “La Toussaint de la Savoie, c’est le 5 novembre”

  1. Merci pour l’adresse de votre blog. J’y ai découvert quantité d’informations intéressantes.
    Savez-vous que vous pourriez proposer des textes à « Opinions savoisiennes, le journal d’opinion de la Savoie » ? En voici l’adresse e-mail : [email protected]
    Que saint François de Sales, et avant lui, saint Maurice, continuent de protéger la Savoie !

Les commentaires sont fermés.