Get a site

Visite au cimetière de THONON-LES-BAINS

Visiter un cimetière, c’est se confronter à sa propre mort, à sa condition de mortel. C’est aussi rentrer dans la sérénité intérieure, mesurer l’important et le futile, revoir sa destinée et mieux l’appréhender.

Le Messager du 21 janvier 2016, consacre un article aux monuments aux morts de  Thonon-les-Bains. A l’intérieur du cimetière, sur une colonne, figurent les noms de 31 des nôtres qui ont perdu la vie par la stupidité d’un tyran surnommé Badinguet pendant la guerre de 1870. Sur une autre plaque sont relevés les noms de 476 de nos compatriotes qui ont perdu la vie pendant les deux guerres mondiales, en Algérie et en Indochine !

Alors à la sortie du cimetière, malgré la recherche de la paix intérieure, on ne peut s’empêcher d’avoir une pensée émue pour les victimes des Etats-Nations et de ressentir du dégout pour la stupidité de leurs dirigeants.

 

One Reply to “Visite au cimetière de THONON-LES-BAINS”

  1. Mort PAR la France!
    N’est-ce pas sous ce monument qu’il y a gravé la fameuse phrase « nos cœur vont là où coulent nos rivières »? et ou coule la Dranse qui traverse Thonon? dans le lac de Genève, nos cœur vont donc vers Genève et non pas vers la France qui a un peu trop tendance à tout s’approprier. Ce qui avait été confirmé par la pétition pro Suisse qui avait réunis plus de 13’000 signatures alors que celle pro France peinait à un réunir 500 (soit 2’500% de signataires de plus pour la Suisse) peu avant l’annexion à la France qui, elle, s’est faite avec 99,8% Bizarre? vous avez dit bizarre? Bizarre!

Les commentaires sont fermés.