Get a site

Une unité de stratégie volontaire ou involontaire

Une opinion savoisienne sur la stratégie à adopter

Notre pays doit redevenir souverain. Les voies possibles,mais peut être non exhaustives, sont simples à résumer :

  1. En vertu du droit international, l’ONU impose la décolonisation !
  2. Le pays qui nous a annexés reconnait que le référendum de 1860 était truqué et se retire !
  3. Paris ne répond plus et la Savoie nomme un « comité de salut public » pour se gérer (thèse de la Ligue Savoisienne, plausible)
  4. Une puissance, que l’on sent très remuante, envahit l’Europe et impose par là même la souveraineté de la Savoie (difficile à croire quand on voit comment cette puissance traite ses pays satellites)
  5. Le peuple savoisien dicte ses choix et bénéficie d’une reconnaissance internationale.

Évidement, la voie numéro 5, la souveraineté populaire parait évidente. Il s’agit toutefois de convaincre la scène internationale que la Savoie aspire largement et non majoritairement, puisque nous sommes un pays colonisé, à l’indépendance.

La Savoie ne pourra pas faire l’économie de la voie électorale. Elle est principalement à sa portée lors des élections législatives. L’agence de presse savoisienne l’a rappelé le 24 janvier 2015 :

Aucun des six députés de la Haute-Savoie et des quatre de la Savoie ne représente un tiers des électeurs inscrits

Savoie (De la rédaction de l’Agence de presse indépendante de Savoie, APIS).- La démocratie représentative française souffre d’un désamour de la part des électeurs inscrits. Pour preuve: aux législatives du dimanche 17 juin 2012 (2e tour), aucun des six députés élus à l’Assemblée nationale à Paris dans le département de la Haute-Savoie et des quatre élus dans celui de la Savoie n’a totalisé un tiers des inscrits. Bernard Accoyer (UMP, 1re circonscription de la Haute-Savoie, 45,93% d’abstentions) a attiré 56,06% des exprimés mais 29,49% des inscrits. Lionel Tardy (UMP, 2e circonscription de la Haute-Savoie, 47% d’abstentions) a attiré 56,50% des exprimés mais 29,20% des inscrits. Martial Saddier (UMP, 3e circonscription de la Haute-Savoie, 48,65% d’abstentions) a attiré 58,95% des exprimés mais 29,24% des inscrits. Virginie Duby-Muller (UMP, 4e circonscription de la Haute-Savoie, 52,02% d’abstentions) a attiré 55,50% des exprimés mais 26,03% des inscrits. Marc Francina (UMP, 5e circonscription de la Haute-Savoie, 49,18% d’abstentions) a attiré 51,97% des exprimés mais 25,48% des inscrits. Sophie Dion (UMP, 6e circonscription de la Haute-Savoie, 49,65% d’abstentions) a attiré 57,76% des exprimés mais 28,19% des inscrits. Dominique Dord (UMP, 1re circonscription de la Savoie, 45,36% d’abstentions) a attiré 59,61% des exprimés mais 31,67% des inscrits. Hervé Gaymard (UMP, 2e circonscription de la Savoie, 50,17% d’abstentions) a attiré 58,19% des exprimés mais 28,24% des inscrits.Béatrice Santais (PS, 3e circonscription de la Savoie, 41,09% d’abstentions) a attiré 52,06% des exprimés mais 29,80% des inscrits. Bernadette Laclais (PS, 4e circonscription de la Savoie, 45,60% d’abstentions) a attiré 56,82% des exprimés mais 30,01% des inscrits. (https://www.facebook.com/APISavoie/).

Aujourd’hui, qu’ils le veuillent ou non, qu’ils en soient conscients ou pas, tous les mouvements savoisiens participent à la future élection de candidats patriotes. Tous ces mouvements contribuent à la percée électorale de la Savoie, celle qui mettra à genoux les partis des colonisateurs.

La plus belle épine a mettre dans le pied des « annexionnistes » est d’utiliser leurs armes et là, autant le dire, face à leur médiocrité, nous sommes forts, très forts !