Get a site

Une opinion sur les retraites

Retraite

La Savoie souveraine aura certaines  positions inverses à celles de sa voisine qui l’a annexée. Ainsi, au niveau de la retraite. Il nous semble indispensable de permettre la cessation d’activité avant soixante ans. Il ne sert strictement à rien que les seniors qui ne le désirent pas restent sur le marché du travail. Il est très important que les jeunes puissent rejoindre ce marché en étant formés suffisamment  pour en être des acteurs dynamique. C’est jeune, en effet que l’on donne le meilleur de soi-même, que l’on est le plus productif et qu’on apprécie cette indépendance économique synonyme de liberté. Il ne s’agit pas de négliger les études et l’apprentissage mais de mieux les organiser pour que les étudiants soient  efficaces et efficients à la sortie de celles-ci. A quoi sert de rester sur des bancs de l’université pour des résultats médiocres, pour rédiger des mémoires et des thèses sur des thèmes pour leur immense majorité rabâchés  ?  Il est malheureux de voir tant de jeunes, intelligents, en capacité de travailler, dans des orientations où la seule porte de sortie est le concours administratif !

Il convient, en effet, que la jeunesse savoisienne trouve du travail productif et à l’exemple des salariés dits « actif » de l’ex-EDF, pourquoi les savoisiens n’auraient-ils pas le libre choix dès qu’ils ont un jeune remplaçant de céder leurs places et  de partir à 57 ans ou 58 ans avec une retraite suffisante et égale pour tous de 2000 euros et non possibilité de l’augmenter en cotisant davantage à un fond de retraite public ? A quoi sert cette armée de têtes chenues au chômage attendant 62, puis 65, puis 67 ans pour passer de  leur fauteuil au lit, puis du lit au fauteuil et comme le chantait le chanteur belge, Jacques Brel, du lit au lit ?

Économiquement, n’est-il pas plus efficace d’assurer à tous des revenus décents, plutôt que de faire vivoter des individus avec des aides, ne vaut-il pas mieux assurer des moyens d’existence  à ceux qui ont fait fructifier le pays plutôt que, pour résorber le chômage, engager des armées de fonctionnaires ?  En Chine, les hommes ont la retraite à 57 ans et les femmes à 55 et pourtant ce pays n’est pas réputé pour sa législation sociale !  Que ceux qui veulent garder leurs emplois, restent mais qu’ils ne le fassent pas pour cumuler toujours plus de retraites, qu’ils cotisent  à titre personnel s’ils le désirent !

C’est un message d’espoir pour la jeunesse qui voit avec l’État français un horizon bouché, par des seniors  obligés contre leur gré à travailler et qui s’illusionnent de leur puissance parce qu’ils entretiennent des gamins de 25 ans qui voudraient bien se passer de leur aide.

C’est une aubaine pour les seniors qui enfin pourront profiter de la liberté, qui seront en capacité d’aider leur famille et notamment le 4ème age qui en a tant besoin, qui pourront selon leurs souhaits se lancer dans le bénévolat ou s’occuper des espaces publics, participer à l’éducation, à la formation, à la vie publique et qui ainsi éviteront les mouroirs que sont les maisons de retraite !

Allez visiter la Chine et vous verrez que l’image, qu’en donne les occidentaux, est bien fausse et que c’est un plaisir de voir en forme autant de personnes âgées. La vie doit être équilibrée, le travail jeune est une joie, il pèse par la suite et doit être conçu alors comme un loisir,  une vie ne peut pas se résumer au seul travail, ni à vouloir se mesurer à des producteurs extérieurs sans éthique.

Sachons en toute chose, gardez modération.

4 Replies to “Une opinion sur les retraites”

  1. Réflexions bien vues et pleine de bon sens, surtout ne pas prendre comme référence ce système français qui mène dans le mur mais tous les échecs du pays d’à côté doivent nous donner raison, le peuple autochtone de Savoie doit se prendre en charge pour retrouver notre honneur bafoué depuis 156 ans. Avec tant de malheurs subis. Il est grand temps de retrouver notre honneur, de ne plus subir toute cette malveillance imposée par cet état en pleine faillite à tous les niveaux. LA SAVOIE RÉSISTE, ELLE N’EST PAS A GENOUX, COUCHÉE.
    Ensemble pour un même objectif: retrouver notre HONNEUR.

  2. Et pouvoir travailler au-delà de 65 – 67 ans si la personne se sent capable, en pleine forme et en ressent le besoin. Pour certains la retraite obligatoire est synonyme de sentiment d’inutilité sociale qui mène quelquefois au suicide. le maître mot de la nouvelle Savoie devra être souplesse, dans tous les sens, pour le confort et le bonheur de ses habitants et de ses entreprises.

  3. Tout ce que pourra faire une Savoie libre de ses décisions et de ses mouvements donne tellement envie qu’elle le soit déjà !

  4. Entendu sur France Culture, qu’il serait bien plus judicieux d’appeler Paris Culture: l’espérance de vie humaine semble avoir atteint son plafond maximal (d’environ 100-120 ans)…donc l’argument selon lequel il faut repousser l’âge de la retraite car l’espérance de vie augmente ne tient pas!

Les commentaires sont fermés.