Get a site

L’Oncle Sam gère au mieux ses intérêts

L’Oncle Sam a trouvé une nouvelle façon de faire des affaires d’une façon extraordinairement rémunératrice

Bien sûr tout le monde connaît les entreprises mondialisées de l’Oncle Sam (telles Coca-Cola, Boeing, Apple, Microsoft, Monsanto, Ford, Exon, … pour n’en citer que quelques-unes) connues pour faire de copieux bénéfices.  Il y a aussi Wall Street (le poumon financier US qui domine le monde) qui est une vraie cash machine grâce aux commissions diverses et variées prélevées sur chaque transaction.

N’oublions pas le dollar US qui est encore et toujours la seule devise mondiale qui permet aux Américains de vivre largement au-dessus de leurs moyens.  Ils peuvent ainsi financer sans problèmes leurs sales guerres en Irak, Syrie, Yémen, Afghanistan, Libye, … en imprimant simplement du papier, et ce selon leur bon vouloir.
 
Mais depuis un certain temps (quelques années), un nouveau type de business a fait son apparition.  Il se développe très vite et rapporte très gros.  Il s’agit de faire payer des sociétés principalement étrangères qui auraient soi-disant violé les bonnes lois américaines.  Pour atteindre ce but, l’état US se présente comme Monsieur Propre (le chevalier blanc).  Il agit comme gendarme du monde auto proclamé.  A ce titre il s’arroge le droit de coller de monstrueuses amendes au soi-disant contrevenant. 
 
Prenons quelques exemples :
       Le plus récent pigeon qui va se faire plumer, c’est le groupe Volkswagen (US) qui aurait soi-disant triché pour que ses voitures à moteur diesel passent sans encombres les test anti-pollution US (les plus strictes du monde).  Dans l’état actuel de la technologie il n’est pas possible de respecter ces normes administratives.  Il est très possible que VW soit condamné, on parle d’une amende qui pourrait atteindre les 20 milliards de US$.  Si c’est le cas, il est possible que VW actuellement le 1er groupe automobile du monde, se trouve saigné à blanc et mette des années à se remettre, s’il ne disparait pas purement et simplement.
       Il y a un an ou 2 ans, la banque Française BNP Paribas (par sa filiale de Genève) a été contrainte par la justice américaine à verser 8 milliards de US$ à l’état US, pour violation de l’embargo sur l’Iran et Cuba.  Il faut rappeler que la France n’a pas mis l’Iran ni Cuba sous embargo, pour le type de transaction en question.  Cela n’a pas d’importance pour le ‘Big Brother’ US.  Ce qui compte pour eux c’est que la transaction s’est faite en US$, et ça suffit pour eux, pour justifier le viol de leur lois.
       Il y a un peu plus de 2 ans, les 2 plus grandes banques Suisse (UBS, Crédit Suisse) ont été amendées pour avoir soi-disant aidé des citoyens US à frauder le fisc.  L’amende est énorme, plusieurs milliards de US$.
       Bientôt, un nouveau pigeon va se faire plumer.  Il s’agit de la FIFA (la très puissante et très riche fédération internationale de foot) dont le siège est à Lausanne et dont le président (plus pour très longtemps) est Sepp Blatter.  La justice américaine enquête sur présomption de corruption. C’est très curieux que ce soient les Américains qui aient déclenché cette affaire alors que le foot est un sport mineur aux US.  Les charognards du département de la justice US sont prêts à fondre sur leur ‘proie’ attirés par une forte odeur d’oseille.  Les amendes à venir pourraient se chiffrer en milliards de dollars.
 
On pourrait penser que ces campagnes menées par l’Oncle Sam pour moraliser le monde des affaires, celui de la finance, … part d’un bon sentiment et sont salutaires pour l’humanité toute entière, en tout cas c’est comme ça qu’on nous le présente.  Cela serait crédible si l’état US se comportait de façon honnête, correcte vis-à-vis de ses propres victimes.  Celles qui ont subi de graves préjudices à cause d’actions illégales, irresponsables de sociétés américaines ou de l’état US.  Mais malheureusement ce n’est pas du tout ce qui se passe. 
 
Prenons quelques exemples :
       Une énorme pollution a été provoquée par les sociétés pétrolières US.  Exxon et Chevron en Equateur.  Près de 10% de la surface totale de l’Equateur dans des zones très fragiles, avec une faune et un flore unique au monde, a été souillée à jamais par du pétrole lourd qui s’est répandu en surface, pendant des années suite à de grave négligences dans l’entretien, la maintien des puits pétroliers sur la zone concédée.  L’état Équatorien poursuit depuis plus de 10 ans ces 2 sociétés US pour obtenir indemnisation pour les terrible dégâts causés.  A ce jour aucune indemnité n’a été versée par ces pollueurs protégés par l’état US.
       Il y a une trentaine d’années une usine appartenant à ‘Union Carbide’ (énorme groupe chimique US) fabricant de la dioxine* à Bhopal aux Indes a explosé suite à de graves négligences dans le fonctionnement, l’entretien de l’usine.  Un énorme nuage toxique s’est formée aussitôt.  Il a tué entre 20 000/30 000 personnes en l’espace de quelques jours.  Les survivants dans la zone contaminée ont pour la plus part de graves séquelles (cancer, enfant nés déformés, …).  A ce jour malgré tous les effort de l’état de Bhopal et de l’état Indien, aucune indemnité n’a été versée par Union Carbide, car protégé par l’état US.
 
Je pourrai donner beaucoup d’autres exemples gravissimes (comme la destruction de presque toutes les forêts Vietnamiennes, Laotiennes, Cambodgiennes pendant la guerre du Vietnam, par les bombardements ininterrompus de l’armée de l’air US pendant 5 ans avec l’agent orange (dioxine).  Mais je crois avoir déjà suffisamment illustré mes propos en montrant que le comportement américain est à sens unique.  On voit très bien que dans le faits, les américains n’interviennent que pour punir très sévèrement ceux qui d’après eux leur ont causé préjudice.  Mais jamais pour l’inverse, pour indemniser ceux à qui ils ont causé de graves préjudices.
 
L’attitude de chevalier blanc endossé par l’état US fait penser à une démarche mafieuse.  Le chevalier blanc est prêt à utiliser l’extorsion de fonds, le raquette en tout genre pour arriver à ses fins (la plus part de temps plus que discutable) et s’en mettre plein les poches.  La grande majorité des sociétés étrangères condamnées lourdement par la justice américaine sont des concurrents (de sociétés US) devenus trop puissants.  Après paiement de la rançon la société raquettée sort très affaiblie et va mettre des dizaines d’années pour se rétablir, si elle ne disparait pas purement et simplement entretemps.  Ainsi grâce à ces nouveaux moyens de chantage, l’état US fait d’une pierre deux coups, il se débarrasse de concurrents devenus trop puissants, et apporte de nouvelles recettes à son budget en déficit permanent.
 
B F
 
*la dioxine est aussi appelée agent orange.  Aujourd’hui il est toujours fabriqué et vendu par la société US, Monsanto (qui a racheté Union Carbide après la catastrophe de Bhopal) sous le nom de RoundUp.  C’est un désherbent magique, ou RoundUp passe rien ne repousse