Get a site

Le portrait de Badinguet en échange de la liberté

Le portrait de Badinguet en échange de la liberté

Il est plaisant de contempler le portrait de Badinguet à la mairie de Thonon-Les-Bains offert en 1861.

En effet,  quoi de plus réjouissant que d’admirer  dans un lieu démocratique, celui qui nous a supprimé notre liberté et confisqué aux français, la République.

A moins que le « cher homme »  ne s’inscrive dans l’air du temps où les simples mots de référendum d’initiative populaire sont considérés comme des insanités par un pouvoir français que seule la manipulation maintient en place ?

Nous en laisserons nos lecteurs juges.

One Reply to “Le portrait de Badinguet en échange de la liberté”

  1. Quand la Savoie était autonome, elle n’avait pas de mairie mais des hôtels de ville, ou maisons de ville, et des maisons de commune ; elle n’avait pas de maires mais des syndics ; les changements de dénomination imposés par la France indiquent bel et bien un changement de fonction, à savoir une soumission au système central français à la place d’une gestion proche du peuple de la Savoie.
    Le Badinguet, à l’hôtel de ville de Thonon, fait-il de l’œil à la Marianne ?
    Et toutes ces Marianne, qui surveillent Savoyards et Savoisiens du haut de leurs bustes bien parisiens, n’ont, elles non plus, rien à faire en Savoie : c’est de l’ingérence provocatrice !
    L’hôtel de ville de Thonon est très beau, il a été construit du temps où la Savoie était libre.
    https://www.thononlesbains.com/fr/patrimoine-culturel/1/125546-hotel-de-ville.html

Les commentaires sont fermés.