Le militantisme, un acte indispensable

ECRIVEZ-NOUS:

Les attentistes sur notre territoire sont nombreux. Ce ne sont pas les moins râleurs, certains même se plaignent de l’inaction des groupes constitués pour l’autonomie de territoire : « où sont les savoisiens, on ne les voit pas… »

Pour faire plaisir à quelques hurluberlus, les savoisiens devraient se mettre en marge de la loi, en subir les courroux et après, être de plus  critiqués par ces amateurs de sensations fortes… pour les autres.

Quand on a un peu de courage, un peu de bon sens, on adhère à un mouvement et l’offre est large ! On marque ainsi son appartenance à un pays, on prépare son présent et l’avenir des générations futures.

Une de nos province en Savoie s’est  réveillée, le Chablais est devenu depuis les dernières élections législatives le fer de lance de la Savoie. Les candidats de 100% SAVOIE, de la circonscription de Thonon, ont recueilli 3277 votes, soit 7.84% des suffrages exprimés ! Il reste à concrétiser ces résultats et plus que jamais le militantisme est indispensable : encore une fois adhérez et faites adhérer !

http://www.100pourcentsavoie.org/boutique/adhesion/

 

 

OPINIONS SAVOISIENNES

2 Commentaires

  1. François Fillon surprend sur la question du référendum catalan
    Par Nico Salvado le 7 avril, 2017 Actu Barcelone , Referendum d’indépendance
    Interrogé sur le désir d’indépendance de la Catalogne, François Fillon a indiqué jeudi 6 avril sur l’antenne de RFI qu’il était favorable à l’auto-détermination des peuples, précisant toutefois que le cas catalan était une question interne à l’Espagne.
    Le candidat des Républicains à l’élection présidentielle était en interview hier sur RFI où il a longuement été interrogé sur les sujets internationaux les plus brûlants.

    Il s’est notamment exprimé sur la Crimée. « Reconnaître l’occupation de la Crimée par la Russie de manière unilatérale pour un pays comme la France, c’est bafouer le droit international et continuer à considérer que la Russie n’a aucune raison de se trouver en Crimée alors que l’immense majorité de la population de la Crimée est russe. c’est bafouer un droit fondamental qui est le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes » a indiqué François Fillon.

    (ref personnelles )

    « Mais la France continu allégrement à bafouer : le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, le droit international, les traités internationaux (Bretagne,Corse, Savoie, Conté de Nice »
    2 poids 2 mesures

    Reprenant la formule, le journaliste Christophe Boisbouvier l’a ensuite interrogé sur le cas catalan : « le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes dites-vous […] est-ce que l’Espagne a tort ou raison d’interdire aux Catalans un référendum sur leur indépendance ? » Le candidat répond que « c’est une question qui regarde l’Espagne, qui est du ressort de la politique intérieure espagnole et je me garderai bien de porter un jugement ».

    Le journaliste reprend : « cela vous choquerait que la Catalogne soit indépendante ? », le candidat répond « ce qui me choque c’est qu’on nie totalement le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, qui est un principe fondamental, véhiculé par la pensée française depuis les Lumières ».
    A contre-courant de sa famille politique
    La position de François Fillon, bien qu’il se garde de porter un jugement sur le conflit Espagne-Catalogne, a de quoi surprendre. Le parti des Républicains, véritable alter ego du Partido Popular de Mariano Rajoy, est la famille politique européenne la plus opposée au référendum et à l’indépendance catalane. En liant le « droit à décider » à l’esprit des Lumières, François Fillon est beaucoup plus proche des partis politiques indépendantistes catalans ou de Podemos que des conservateurs.
    Nicolas Sarkozy, dont François Fillon a été le premier ministre, est le responsable européen qui s’est le plus opposé aux indépendantistes catalans, venant même physiquement à Barcelone soutenir Mariano Rajoy dans un meeting à la veille des élections autonomes de septembre 2015. Pour Nicolas Sarkozy et ses amis, la condescendance intellectuelle envers le processus séparatiste fut toujours de mise, allant jusqu’à parler d’imbécilité dans une interview au journal El Mundo. On est très loin de la déclaration sur l’esprit des lumières de François Fillon. Nul doute, que cette sortie de route de François Fillon, risque d’être un caillou dans la chaussure pour Mariano Rajoy.

    Les Catalans rappelés à l’ordre par l’Europe

    Par Aurélie Chamerois le 7 septembre, 2017 Referendum d’indépendance

    Pas vraiment favorable au processus séparatiste en Catalogne, Bruxelles a fait savoir aujourd’hui que toute action entreprise contre la constitution d’un pays était contraire à la légalité européenne.
    Quelques heures après l’approbation par les députés catalans de la loi encadrant le référendum et la signature du décret de convocation par le gouvernement, le président du parlement européen Antonio Tajani a fait parvenir une lettre en réponse à la demande faite par l’eurodéputée espagnole centriste Beatriz Becerra (UPyD) en juin dernier. Le courrier stipule que « le cadre constitutionnel d’un Etat membre fait partie du cadre légal de l’Union européenne », ajoutant « son respect doit être garanti à tout moment, c’est un pilier fondamental de notre système de libertés et de valeurs, sur lesquelles s’est fondée cette Union, comme stipulé dans l’article 2 du Traité de l’UE. Toute action contre la constitution d’un Etat membre est une action contre le cadre légale de l’UE. »
    Antonio Tajani, qui fait partie du groupe Parti Populaire Européen comme les eurodéputés du PP de Mariano Rajoy, a donc bien choisi son jour pour envoyer ce courrier et espérer freiner les ardeurs indépendantistes. Il ajoute : « La Commission a déjà répondu à plusieurs questions parlementaires indiquant que si une partie du territoire d’un Etat membre cesse de faire partie de cet Etat parce qu’il devient un Etat indépendant, les Traités ne s’appliqueraient plus à ce territoire. En d’autres termes, un nouvel Etat indépendant deviendrait, du fait de son indépendance, un pays tiers par rapport à l’UE et les Traités cesseraient de s’y appliquer. »

    Des négociations discrètes
    Depuis le début du mouvement indépendantiste en Catalogne, les leaders politiques n’ont eu de cesse de chercher le soutien de Bruxelles et d’autres pays européens. Sans succès apparent. Selon le journal « Es Diaro », la diplomatie catalane aurait toutefois obtenu, officieusement, des avancées significatives en Autriche, Slovénie, Croatie, République tchèque, Slovaquie et Hongrie. « Les pays ne peuvent pas s’exprimer publiquement avant que nous ne soyons vraiment indépendants, cela les mettrait en délicatesse avec Madrid, glissait il y a quelques mois à Equinox un haut fonctionnaire catalan, mais une fois que nous le serons, il y aura des surprises. »

  2. QUAND LA FRANCE BAFOUE LES « DROITS DE L’HOMME »
    ECRIT PAR JEAN-MARC FONSECA

    LE 14 DÉC, 2012 DANS LA RUBRIQUE LIBRE PROPOS / PARAULA LIBRE | 0 COMMENTAIRES
    http://racinesdupaysnicois.eu/?p=7929

    * Actuellement, dans le Val de Susa, chez nos voisins et frères Piémontais, des populations se battent depuis un certain temps déjà afin de préserver leurs terres et des sites magnifiques qui risquent d’être défigurés par le chantier envisagé du Train à Grande Vitesse devant relier Lyon à Turin et Milan. Non seulement, ce chantier porte atteinte à l’environnement mais il a un coût exorbitant, ce qui, dans une période de crise telle que nous la vivons est un véritable non-sens. Le Mouvement Citoyen du Pays Niçois (MCPN) qui fait partie de la Fédération des Mouvements Citoyens de l’Arc Alpin (MCPA) vient de recevoir un communiqué du bureau de la fédération. Nous vous le communiquons:

    COMMUNIQUE
DE LA FEDERATION DES MOUVEMENTS CITOYENS DE L’ARC ALPIN ET JURA & LES MOUVEMENTS CITOYENS ROMAND (FMCA/MCR)

    La FMCA dénonce LA FRANCE

    Le Gouvernement français bafoue les droits de l’homme et d’expression, contre les No-TAV et Mouvements Citoyens.

    La France signataire et grande pourfendeuse donneuse de leçons sur l’humanitaire et les droits de l’homme n’est pas capable de respecter, des accords internationaux et les droits des citoyens, en bafouant diverses lois internationales.
    Le gouvernement du président Hollande «a systématiquement sapé le droit à la liberté d’expression, l’action des organisations de défense des droits de l’environnement et de l’homme» par des arrestations arbitraires augmentant les pouvoirs.

    Des citoyens des Pays du Piémont et Savoie (les No-TAV et Mouvements Citoyens de l’Arc Alpin) voulaient manifester pacifiquement, ce lundi 3 décembre à Lyon, contre la percement du tunnel ferroviaire Lyon-Turin (TAV), plusieurs automobilistes et autobus qui se rendaient sur les lieux ont été arrêtés et mis en garde à vue sans aucune justification.

    Depuis Samedi, les CRS français ont établi au Tunnel du Fréjus des barrages filtrants, ils ont arrêté des véhicules, leurs conducteurs, passagers et – fait le plus grave – des chauffeurs d’autobus, l’un des bus transportant des « SENIORS » qui sont restés en rade pendant plus de quatre heures sans chauffage, sans nourriture, sans aucun moyen et surtout sans aucune explication !

    Le No-TAV et Mouvements Citoyens du Piémont et Savoie se battent contre le percement inutile de ce tunnel, car il sera un désastre écologique avec la découverte d’éléments radioactifs et gaz de schiste, avant d’être un gouffre à millions qui va une nouvelle fois précariser et faire augmenter les impôts des citoyens de l’Arc Alpin.

    La position de la France ne change honteusement pas quand il s’agit de bloquer des manifestants, sans compter les autres formes de pressions quotidiennes subies par les Savoisiens et Piémontais en territoires occupés.
    Malgré l’interdiction de s’exprimer, les slogans se précisent. Au-delà de la demande de respect de l’autodétermination, c’est aussi contre le vol des richesses de leur terre, et pour l’indépendance que nous sommes prêt à protéger et qu’éclatent la vérité sur les droits à la liberté des peuples
. 
Déclaration universelle des droits de l’Homme

    Article 19 

    « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »
Sans oublier les lois françaises Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen du 24 juin 1793

    Article 7
    Le droit de manifester sa pensée et ses opinions, soit par la voie de la presse, soit de toute autre manière, le droit de s’assembler paisiblement, le libre exercice des cultes, ne peuvent être interdits. La nécessité d’énoncer ces droits suppose ou la présence ou le souvenir récent du despotisme.
    Article 9

    La loi doit protéger la liberté publique et individuelle contre l’oppression de ceux qui gouvernent.
    Article 10

    Nul ne doit être accusé, arrêté ni détenu, que dans les cas déterminés par la loi et selon les formes qu’elle a prescrites. Tout citoyen, appelé ou saisi par l’autorité de la loi, doit obéir à l’instant; il se rend coupable par la résistance.
    Article 32 

    Le droit de présenter des pétitions aux dépositaires de l’autorité publique ne peut, en aucun cas, être interdit, suspendu ni limité.
    Article 33 

    La résistance à l’oppression est la conséquence des autres droits de l’homme.
    Article 34

    Il y a oppression contre le corps social, lorsqu’un seul de ses membres est opprimé. Il y a oppression contre chaque membre lorsque le corps social est opprimé.
    Article 35 

    Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.
    Claude Jeanneret 
Président de la FMCA
    André Sotomayor
Vice-président du MCR & FMCA
    François Baertschi
Secrétaire général de la FMCA/MCR
–
André Sotomayor
Vice Président du Mouvement Citoyens Romand
Responsable coordination et développement des sections cantonales
    Vice Président de la Fédération des Mouvements Citoyens de l’Arc Alpin
    Conseiller municipale de la ville de Vernier
    Il va sans dire que nous, Mouvement Citoyen du Pays Niçois, sommes totalement solidaire avec notre fédération et les populations du Val de Susa. Un seul mot d’ordre « No Tav » (le Tav est l’équivalent du LGV français). J.M. FONSECA (14/12/2012)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




*