Get a site

La Savoie privée d’élections régionales mais plus combative encore !

La liste savoisienne  a été invalidée par le préfet pour des motifs d’ordre administratif. En effet, les candidats devaient fournir la preuve de leur inscription électorale dans une commune de la région. Les mêmes preuves rapportées comportaient des erreurs manifestes, comme des erreurs de dates de délivrance du document. Il n’en fallait pas plus pour que la représentation savoisienne soit jetée aux oubliettes. L’État français en matière de procédures administratives semble très pointilleux sauf pour le traité de 1947, non inscrit à l’ONU, qui ne lui pose aucun problème, ni de fond, ni de forme.

Malgré cet échec, nous saluons l’initiative de ces 230 savoisiens ,qui armés de leur seul courage, ont relevé un défi qui paraissait insurmontable. Pour autant, ce n’est que contrariété passagère. Cette situation a mis en évidence l’absolue nécessité de création d’un grand parti savoisien apte à déjouer les pièges de l’État français.

Parce que finalement que voulons nous, sinon l’indépendance ? La fin justifie les moyens et le moyen, c’est l’organe politique de combat digne du pays auquel nous appartenons. Ce parti ne doit être lié à aucun mouvement existant mais présenter des caractéristiques telles que chacun des habitants de notre pays puisse ressentir un réel sentiment d’appartenance à la Savoie. Notre pays regorge de talents, ils n’attendent qu’un signal pour se mettre au service de la cause de la renaissance savoisienne. Notre pays n’est pas mort, il continuera à vivre.

Vive la Savoie libre, fédérale et démocratique !