Get a site

Du plaisir pour certains, des impôts pour d’autres

Le procès médiatique du Carlton ne débouche sur rien pour le principal accusé. Comme d’habitude, le contribuable savoisien participe financièrement et contre son gré à cette justice-spectacle.

Tout ce qu’il retiendra sera l’exquise courtoisie de ce témoin interrogé sur une éventuelle conversation avec l’ex-ministre :

« je n’ai pas parlé à DSK parce que je l’avais en bouche »

Évidemment, selon toutes les règles de la politesse française, cette dame sait qu’on ne parle pas la bouche pleine.

Pauvre justice du pays d’à côté !