Get a site

DES SKIEURS SAVOYARDS AU SERVICE DE LA FRANCE

DES  SKIEURS SAVOYARDS AU SERVICE DE LA FRANCE

pinturault

Dans un article publié le 7 janvier 2017, le journal “L’Equipe” se demande où placer le skieur Alexis Pinturault, parmi les vainqueurs de la Coupe du monde, et recense quelques skieurs dits français :

Victoires en Coupe du monde des skieurs français :
PINTURAULT : 19
KILLY : 18
AUGERT : 15
RUSSEL : 13
ALPHAND : 12
GRANGE : 9
http://www.lequipe.fr/Ski/Actualites/Ou-placer-alexis-pinturault/766693?xtref=https://www.google.ch/
Mais peut-on vraiment affirmer qu’il s’agit de skieurs français, alors que sur ces six noms cinq sont Savoyards ?
1.- Alexis Pinturault est un Savoyard de la Tarentaise, né à Moûtiers, et il ne renie pas cette identité, car il est souvent désigné comme Savoyard : « En remportant samedi le géant d’Adelboden, le Savoyard Alexis Pinturault a battu le record de victoires en Coupe du monde de Killy. » (http://www.lejdd.fr/Sport/Sports-d-hiver/Ski-Pinturault-ecrit-sa-legende-838060)
2.- Jean-Claude Killy est un Savoyard d’adoption, dont la famille s’est installée en Tarentaise, à Val-d’Isère, alors qu’il avait trois ans. D’ailleurs, il est désigné comme tel dans l’ouvrage de Jean-Marc Holz, “Les jeux olympiques et leurs territoires”, Presses universitaires de Perpignan, 2013 : « […] Jean-Claude Killy, le Savoyard artisan des jeux d’Albertville en 1992 […] ».
3.- Jean-Noël Augert est un Savoyard de la Maurienne, originaire de Fontcouverte-la-Toussuire, né à Saint-Jean-de-Maurienne.
4.- Patrick Russel est un Savoyard du Faucigny, né à Chamonix.
5.- Luc Alphand est un Dauphinois de Briançon, et pourtant on lui attribue une identité savoyarde : « Sous le soleil Espagnol, ‘Lucho’ (petit-nom donné à Luc Alphand) a pris la
troisième place. Une médaille de bronze, sa première, qui laisse un goût d’amertume au Savoyard. Sur une piste plus sélective, Alphand pouvait décrocher l’or. » […] « Pour les
Français, Luc Alphand termine à la sixième place. Numéro un mondial de la spécialité, le Savoyard finit à 29 centièmes du vainqueur. » [“Chroniques de l’année 1996”, éditions
Chroniques, Paris, 1997]
6.- Jean-Baptiste Grange est un Savoyard de la Maurienne, né à Saint-Jean-de-Maurienne.
Ce constat est confirmé par le Comité de ski de Savoie (http://www.comite-skisavoie.fr/commission_alpine.html) : « Le ski alpin est pratiqué dans la quasi-totalité des clubs de ski de la Savoie, il
représente plus de 90 % des licenciés FFS du département. La Savoie est le premier comité de France au niveau des résultats sportifs, avec plus de 50% des membres de l’équipe de France
de ski alpin qui sont des Savoyards. Nos clubs sont avant tout des formateurs de champions tout en contribuant aussi à la formation des futurs professionnels de la montagne (entraîneurs, moniteurs de skis, pisteurs secouristes, perchistes…).
Nos leaders sont bien sur les plus grands champions savoyards de tous les temps dont: Jean Claude Killy, Jean Noël Augert, Franck Piccard, les soeurs Goistchel, et plus récemment, Jean Pierre Vidal, Jean Luc Cretier, Joël Chenal, Jean-Baptiste Grange, Julien Lizeroux et bien d’autres qui ont marqué le Ski Français et Savoyard, et aujourd’hui le jeune Alexis Pinturault de Courchevel. »
Vivement que ces skieurs, et toutes les personnalités qui ont brillé, brillent et brilleront encore en Savoie ou à l’étranger soient reconnues comme de véritables Savoyards, et rayonnent depuis leur
propre pays, la Savoie, et non plus seulement pour celui d’à côté.

C. P.