Get a site

Contradictions à la mode parisienne

Il parait que 53 % des français souhaitent un référendum sur le maintien de la France dans  l’Union Européenne (sondage).

Mais l’option pour le maintien serait majoritaire ! Et encore, l’armada des ténors de l’intégration européenne n’a pas agité les peurs et les freins à la sortie de l’UE ! Décidément, il n’y a rien à espérer des urnes françaises. Vivement  que la Savoie obtienne ,dans un premier temps son statut spécial, parce que tant de contradictions nous sont devenues insupportables !

 

2 Replies to “Contradictions à la mode parisienne”

  1. Très juste et c’est facile de faire peur à la population pour qu’elle vote dans le « bon » sens, il suffit de beaucoup de moyen et de propagande. Les Ecossais l’ont vu pour leur sortie du Royaume-Unis, les Suisses l’ont vu lors de la dernière votation sur la simple application d’une précédente votation déjà acceptée par le peuple sur le renvoi des criminels étrangers: sondage: 60% pour, résultat: 60% contre! la propagande de la peur est passée par là! On le verra pour le Brexit, pour la Catalogne, pour la Vénétie. La démocratie est biaisée par la propagande des politiques en place soutenues par des lobbys économiques qui y trouvent leur compte. Pour la Suisse ce lobby s’appelle EconomieSuisse qui à très peur pour les patrons suisses que la libre circulation soit abrogée et par là l’importation des bas salaires entraînant par là celle du chômage étranger, en particulier français, qui coûte très cher à la société. Les Savoyards auront-ils assez d’esprit critique pour ne pas se laisser mener par le bout du nez par ces lobbys politico-économiques qui propagent la peur des changements qui pourraient nuire à leurs intérêts personnel? Espérons-le car une des caractéristiques du Savoyard est le bon sens, du Savoyard, pas du Françoyard admirant Paris!

  2. Et voilà, comme annoncé le 16 mars, Le CBI (Confederation of British Industry), l’équivalant anglais d’EconomieSuisse sort la grosse artillerie pour promettre des pertes de 100 milliards de Livres et 1 million d’emploi en cas de Brexit! Pourquoi pas le double, pendant qu’on y est? Alors même que d’autres études prouvent le contraire comme celle du BBGI Group: « D’un point de vue structurel il a donc déjà une marge de manœuvre exploitable, qui serait peut-être élargie en cas de Brexit. Il n’est cependant pas certain que cette capacité d’action puisse développer un effet majeur sur l’économie britannique. Les inquiétudes relevées par de nombreux investisseurs sur les effets néfastes possibles d’un Brexit sur l’économie britannique sont donc sans doute très exagérées. Le Royaume-Uni bénéficie déjà d’une indépendance très importante sur de nombreux plans et d’un particularisme affirmé. Un Brexit n’aurait donc sans doute pas les effets redoutés sur les exportations britanniques en zone euro. » La propagande de la peur orchestrées par les millions du CBI auront malgré tout raison du Brexit au grand profit de quelques capitaines d’industries anglaises et au détriment de la population. Tout comme la peur qu’orchestrera la France en investissant quelques-uns de nos propres millions dans une propagande mensongère pro-française lors de la prochaine émancipation de la Savoie. Les habitants de la Savoie, généralement plein de bon sens, seront-ils dupes?

Les commentaires sont fermés.