Get a site

Claude et sa nuit jaune avec trois dames

Claude et sa nuit jaune avec trois dames

Les partisans de la Savoie et les gilets jaunes sont de proches vibrations, l’amour de la liberté et celui de la solidarité les unissent infailliblement.

Alors, lorsque,  lors de sa visite à un rond point, trois jeunes personnes ont demandé à Claude « Monsieur, voulez-vous rester dormir, nous ne sommes que trois femmes ?« , en bon savoyard qui ne jamais ne se dédit quand on l’appelle, Claude a répondu : « Mesdames ne cherchez pas ailleurs, je suis votre homme ! »

A 16 h, Claude était là avec son bardas et ses informations sur la Savoie et les visites se succédaient jusqu’à celle d’un vénérable partisan de nonante quatre ans et, surprise, l’une de ses hôtesses parlait notre langue, celle de nos grands-pères, que certains appelaient improprement  patois et que les érudits nomment franco-provençal.

La nuit fut douce auprès du poêle du mince abri et comme il commençait à neiger, la première qui s’en aperçu réveilla les autres et c’est à quatre heure du matin que nos quatre amis prenaient un thé en regardant les gros flocons illuminés par le réverbère.

Et Claude, inspiré par la sagesse de ses plus de septante ans, leur parlait de notre pays, de la Savoie d’hier, de celle que l’on espère, de celle que nous voulons  et la nuit enneigée, pour nos compatriotes auprès du feu, était si belle, qu’elle est devenue un peu la nôtre.

3 Replies to “Claude et sa nuit jaune avec trois dames”

  1. Magnifique ! Merci de nous faire partager cette belle nuit toute savoyarde sur un rond-point devenu savoisien !

  2. Belle chance à Claude d’avoir vécu une belle nuit dans une cabane de fortune sous un ciel de neige auprès de 3 reines mages (comme rois mages) à qui il a conté l’histoire de la Savoie pour qu’elles en rêvent jusqu’à en faire une réalité – Serait-ce un bon présage pour l’avenir de notre cher pays?

  3. Joli compte-rendu de cette nuit magique, merci.
    On aurait aimé y participer!
    Il est vrai que, dès que l’on explique un peu les éléments propres à la Savoie aux Gilets jaunes, ces derniers, de goguenards par ignorance, se rendent vite compte de l’intérêt que pourrait avoir sur ses habitants une Savoie émancipée et s’intéressent du coup à la Savoie.
    J’en ai fait l’expérience au carrefour de Chasseurs, près d’Annemasse, lors de la première manifestation des Gilets jaunes.
    Si chaque Savoisiens imitait notre Claude, notre cause pour la Savoie progresserait certainement plus vite.
    Bravo et merci à Claude.

Les commentaires sont fermés.