Get a site

Bon…on fait quoi maintenant?

Ces propos, « bon…on fait quoi maintenant ?« , sont tirés d’ un commentaire sur une page d’obédience savoisienne. cette interrogation est bien légitime, elle mérite une réponse.

Ce qu’on fait ? On se bouge !

On adhère vite à un des mouvements savoisiens suivant sa sensibilité et on devient un acteur réel de son pays. La masse d’habitants qui revendique obtiendra sa liberté. Elle la prendra de fait ou par la reconnaissance électorale. lorsque la Savoie fera basculer les élections françaises, les partis jacobins cèderont,sur tout,  tant leur appétit du pouvoir est grand.

Ensuite, on s’affiche, aussi souvent  qu’on le peut, comme savoisien, un autocollant, un drapeau et c’est notre pays tout entier qui retrouve un peu, chaque jour, sa fierté.

Enfin, on participe à toute les manifestations d’importance qui impliquent la reconnaissance de la souveraineté de la Savoie.

La Savoie a besoin d’intelligence et l’intelligence, elle, se dénote par la capacité à prendre du recul. Tout ceux qui se perdent dans le détail, qui examinent les faits et gestes des autres mouvements,nous font perdre un temps précieux parce qu’ils nous discréditent. Se complaire dans la critique renforce son propre égo mais ne fait pas avancer la cause.

L’heure de la fin de la récréation a sonné. Comme nous l’avons déjà écrit, la Savoie doit être en ce début du 21ème siècle en ordre de marche, elle le sera.

One Reply to “Bon…on fait quoi maintenant?”

  1. Bonjour, Je suis pleinement d’accord sur cette interrogation qui vaut bien des longs discours inutiles, qui nous font perdre un temps précieux sur ce qui est réellement important, le COMBAT POUR RETROUVER NOTRE HONNEUR BAFOUE;face à l’imposture nauséabonde de cette ripoux-blique.
    Ce message est tonique nous en avons besoin pour sortir de cette torpeur infligée, subie par facilité et par lâcheté voir par complaisance ou pire par collaboration tacite ce qui est plus grave.
    Alors réveillons nous pour reprendre de la hauteur, c’est vrai ça nous demandera des effort, de la sueur mais au bout de ce chemin escarpé la récompense sublime : le levé du soleil, qui sera la victoire suprême.
    Cela nous changera de cette médiocrité tripoux-blicaine SAVOIE J’Y CROIS, EN AVANT, BOUGEONS-NOUS BORDEL;

Les commentaires sont fermés.