Get a site

Beauges ou Bauges ?

Un de nos lecteurs nous a alerté : sur les réseaux sociaux, certains s’émouvaient de l’orthographe de Beauges avec un « e » en deuxième lettre en titre de l’article promouvant la défense du massif. Pour notre défense, et toujours sur les réseaux sociaux, certains prétextaient la faute d’inattention de notre part, la proximité du « a » et du « e » sur le clavier.

Plus simplement, cette orthographe s’impose naturellement à tous les connaisseurs du massif qui se reconnaissent plus dans « Bellecombe en Beauges » que dans le moderne « Bellecombe en Bauges » apparu en 1950 ou le démontre ce panneau ci après, souvenir d’un temps récent où la Motte en-Bauges était en Beauges. Il est sûr que « Beauges » et Bauges ont coexisté sur les documents anciens mais que la forme « Beauges » est quasi constante en littérature et sur le rapport commandé par le roi de Sardaigne en 182motte en beauge def8.

Même si par fidélité  familiale, nous ne renierons pas la forme « Bauges » écrite par Etienne Aymonier, qui considère par ailleurs que la Savoie s’est donnée pour toujours à la France, nous préfèrerons l’orthographe, « Beauges » de Jacques Replat qui fut un ardent défenseur de l’indépendance de notre pays.

Enfin, pour promouvoir la pétition légitime de monsieur Pierre Beccu, nous avons rectifié le titre de notre article afin de satisfaire le plus grand nombre.

A propos, nous conseillons à nos lecteurs de regarder  » Méthode facile pour apprendre l’histoire de Savoye de Michel Chilliat » de 1698 (en consultation libre sur Google livres) où, là encore, « Beauges » se distingue et où surtout la méthode pédagogique employée est remarquable.