Get a site

Arvi’pa

En cette année 2015, deux de nos amis nous ont quittés  : Jo Dupraz en ce début de septembre et Pierre Borrel au mois de juillet.

Grande était la similitude entre eux, sens de la modération, intelligence étaient leur carte de visite.

Hommes de raison, ils militaient pour le retour à la souveraineté de notre pays et ils apportaient tout le poids de leur notoriété et de leur respectabilité à notre cause. Il est de bon ton de louer les disparus, ici il n’est d’autres alternatives que de le faire parce que c’est l’exacte vérité. Jamais, nous ne les avons vus en colère, jamais ils n’ont eu l’esprit méchant ou railleur mais ils ont su  faire avancer leurs idéaux avec détermination.

Il faisait bon les rencontrer, leurs sourires qui s’éclairaient étaient une satisfaction pour chacun de nous et un signe de reconnaissance pour nos modeste personnes. Ils  savaient l’un comme l’autre pratiquer la solidarité et, dernièrement encore, Jo plaçait des étudiants en mal de stage. Ils n’auront pas vu la liberté pour notre pays mais ils ont œuvré pour elle de manière remarquable.  Que de réunions, que de manifestations auxquelles ils ont participé. Ils ont travaillé  pour la Savoie dans le bénévolat et l’abnégation la plus totale.

Ce qu’il nous reste aujourd’hui ? Leur souvenir et plus encore leur exemple. Demain, viendra le réveil du peuple savoisien et, d’où ils sont, ils  nous adresseront  un clin d’œil qui nous dira : »on vous l’avait dit qu’on réussirait !« 

Arvi’pa