Get a site

Alors là…

Alors là, les bras nous en tombent ! Le parti socialiste français a lancé un appel contre le vote  à l’initiative de l’UDC de la  mise en œuvre du renvoi effectif des criminels étrangers:

http://us11.campaign-archive2.com/?u=69f7a89681707fc37f91af94b&id=f3dae70857&e=a79024874c.

On y lit notamment : « Cette initiative de renforcement ne concerne pas l’expulsion d’étrangers ou étrangères auteurs de crimes graves, celle-ci étant déjà réglée et appliquée depuis longtemps. Il s’agit ici d’expulsion automatique d’êtres humains en raison de délits mineurs. Celui ou celle qui dans sa jeunesse se serait fait prendre en possession de cannabis puis, par la suite, aurait circulé dans une localité à 50 km/h au lieu de 30 devrait, en plus de la peine infligée, se voir contraint de quitter le territoire suisse sans aucune considération de sa situation personnelle. »

Que faut-il en déduire ? Que les ressortissants français expatriés en Suisse sont en possession de cannabis et ne respectent pas les limitations de vitesse au mépris de la vie humaine ? On comprend bien que le parti socialiste français  ne veuille pas le retour de tels individus.

La réponse du ministre valaisan de la sécurité du Valais écrite directement au président de l’État français  ne manque pas d’à propos :

http://lesobservateurs.ch/wp-content/uploads/2016/02/Oskar-Freysinger-a-la-présidence-francaise.pdf.

Il cite l’importance de la délinquance étrangère sur le sol suisse, manifestement venue du territoire français. Cette délinquance doit d’ailleurs être prégnante puisque l’État français évoque  la déchéance de nationalité ? Alors si on rajoute des délinquants aux délinquants présents sur le sol français, il ne restera plus beaucoup de places pour les honnêtes gens, ceux qui ne fraudent pas les impôts et n’ont pas de comptes en Suisse.

Bref, le message du parti socialiste français à la Suisse devient clair : « de grâce, gardez nos criminels chez vous, nous ne savons plus qu’en faire ! »

Et en Savoie, demain, saurons nous nous protéger des « malfaisants » ?

L’histoire parle pour nous : pendant la 2ème guerre mondiale, la Savoie est devenue le repère et le sanctuaire des voyous venus de tout le territoire français, nous avons très bien su leur indiquer le chemin du retour. Aujourd’hui, la technique du coup de pied au c… ne s’est pas perdue en Savoie.

Vous pouvez compter  sur  ses habitants  pour en faire bon usage !

2 Replies to “Alors là…”

  1. Ce qui est dommage c’est que les Savoyards sont assimilés aux Français quant à l’ingérence de la France en Suisse par un ramassis de mensonges qui se trouve dans la lettre du PS reliée officiellement par l’ambassade de France. En effet ceux qui peuvent voter sont au minimum suisse et ne sont donc pas concernés par un quelconque renvoi même si ils sont par ailleurs et par malheur français. Le renvoi ne peut être effectif qu’en cas de récidive d’une faute grave, donc deux fois jugés, et non pour un simple excès de vitesse ou une consommation de cannabis! Il faut que les Savoyards sachent se détacher des français afin de n’être plus assimilés à la France et ses méthodes nauséabondes dignes de pays totalitaire voulant imposer ses lois liberticides à l’étranger.
    Et si les Savoyards, enfin libérés du système politique français qui les étouffe, votaient sur ce sujet: le renvoi effectif des criminels étrangers, donc, en particulier, de toutes les bandes mafieuses françaises venant de Lyon, Grenoble, Marseille ou Paris qui écument notre pays et Genève ? Quel serait le résultat?

  2. Ce que dit Mescolles (ou Sescolles ?) dans les commentaires est tellement pertinent qu’il n’y a rien à ajouter.

Les commentaires sont fermés.