Get a site

Affaire de plaques : les savoisiens à la manœuvre

Face à de trop zélés policiers genevois qui verbalisaient les automobilistes arborant la croix de Savoie sur leurs plaques minéralogiques et en l’absence de réactions officiel du conseil départemental de Haute-Savoie, le Cercle Eugène de Savoie est intervenu. Le premier courrier envoyé  (http://opinionssavoisiennes.altervista.org/affaire-de-plaques/)  et publié sur Opinions Savoisiennes a donné lieu à une série d’échanges avec les autorités genevoises et manifestement le Cercle Eugène de Savoie a pu faire entendre la voix de la Savoie, celle de la raison.

A cette missive, le Conseiller D’État genevois, monsieur Maudet a répondu que la police genevoise ne faisait que son devoir :

http://opinionssavoisiennes.altervista.org/reponse-1-de-m-pierre-maudet/

La remise en cause particulièrement judicieuse (http://opinionssavoisiennes.altervista.org/reponse-1du-cercle-eugene-de-savoie/ ), des principes évoqués par M. Maudet s’est soldé de la part des autorités genevoise par une saisie de l’Organe de Médiation de la Police !

Cet organe a allégué « qu’il n’y a pas d’acharnement particulier contre les automobilistes ayant apposé l’autocollant portant l’écusson de Savoie sur leur plaque d’immatriculation, ni de volonté ciblée de s’en prendre à des Savoisiens du simple fait qu’ils manifestent leur attachement à la Savoie par cet autocollant, mais simplement la vérification, très modérée et non systématique, du respect des normes en vigueur. » http://opinionssavoisiennes.altervista.org/reponse-de-lomp/

Pour conclure, le cercle Eugène de Savoie a noté que l’apposition de la croix de Savoie ne donnerait pas lieu a verbalisation.

http://opinionssavoisiennes.altervista.org/reponse-cercle-a-mediatrice/

Il demande à toute personne verbalisée depuis de lui en faire part à l’adresse :

[email protected]

En conclusion, nous  pouvons constater, qu’une fois encore, pour résoudre les difficultés, il faut mieux quelques bons savoisiens que 34 conseillers départementaux !

 

 

One Reply to “Affaire de plaques : les savoisiens à la manœuvre”

  1. Beau travail ! Bravo au cercle Eugène de Savoie !
    La conclusion, qui rappelle que quelques bons Savoisiens, pour résoudre certaines difficultés, valent mieux que 34 conseillers départementaux, est excellente !
    Et maintenant, que persiste et se développe l’écu, la bannière ou le drapeau de la Savoie sur un maximum de plaques d’immatriculation !

Les commentaires sont fermés.