Get a site

Quelques réflexions suite à la réunion du vendredi 4 mars 2016 à Yvoire.

J’étais présent à cette réunion et je me permets de vous livrer quelques réflexions.

Tout d’abord un grand merci à Monsieur le maire d’Yvoire d’avoir mis à disposition cette belle salle dans les vieux murs de ce beau village médiéval de la Savoie.

Monsieur le maire, dans son discours d’introduction, a directement mis en évidence un des principaux problèmes de la Savoie en  nous a parlant du désenclavement du Chablais  par une semi-autoroute. Celle-ci devrait être payée par l’Etat, mais comme ce dernier, par sa gestion calamiteuse, n’a plus de sous, ce sera aux Savoyards de se substituer à l’Etat français en la finançant par la mise en place d’un péage. Il nous a présenté ce problème comme une fatalité alors même que la Savoie est contributeur net de l’Etat français, et de beaucoup, ce qui a été brillamment démontré par la suite. Mais alors pourquoi donc les élus du Chablais, relayés par le Conseil départemental, ne font-ils pas valoir les droits de la Savoie et des Savoyards vis-à-vis de Paris, plutôt que d’accepter sans broncher les décisions des préfets roitelets ? N’ont-ils pas été élus par les Savoyards pour justement défendre leurs droits, aussi face à  Paris ?

Quelqu’un disait : « les Alsaciens ont des élus alsaciens, les Corses ont des élus corses et les Savoyards ont des élus français. » L’attitude générale des élus savoyards conforte cette impression ! La voie à suivre est donc désormais tout indiquée pour que les Savoyards soient enfin soutenus par les élus : la création d’un nouveau parti savoyard ou savoisien, dont les élus seront bien Savoyards, à l’écoute des habitants de la Savoie, et non plus Français à l’écoute de Paris représenté par ses préfets non élus.

Quelle excellente idée d’utiliser les exceptions françaises, grâce à un parti français, dans le but d’amener doucement la Savoie à son autonomie face à cette même France ! Quel plaisir de financer ce parti sachant que les cotisations seront déductibles en grande partie de l’impôt français ! ainsi ce sera la France qui financera sa perte de la Savoie. Cette idée me délecte et donne l’envie de prendre plusieurs cotisations. Bravo ! Un  parti « cheval de Troie » qui minera la France de l’intérieur grâce à ses propres grands principes au profit de la Savoie. N’était-ce pas Eric Stauffer du MC Genevois qui disait, «  si l’on veut vider la baignoire il faut rentrer dans l’eau du bain pour enlever la bonde ». Rentrons dans l’eau glauque française pour enfin retrouver notre baignoire blanche, lisse et propre.

Certains pensaient qu’il s’agit d’un mouvement savoisien de plus dans cette nébuleuse des diverses associations savoisiennes. Et alors ? Chaque mouvement a sa raison d’être et se bat sur des points différents très souvent de belle manière. A force de planter  des tas de clous, on va arriver à la crever cette carapace française qui commence par ailleurs à se déliter toute seule. 100% Savoie sera un clou de plus et surtout un clou forgé par la France elle-même, ce qui ne manque pas de piquant, ou de pointe !

Ce n’est pas la diversification des mouvements qui est mauvaise, ce sont des dissensions entre l’un ou l’autre et le non respects de certains vis-à-vis d’autres, qui nuisent à tous et surtout au projet Savoie. Mais peut-être est-ce voulu… Et rien n‘empêche de faire partie de plusieurs mouvements et de manifester en nombre quand l’occasion se présente, quel que soit le mouvement initiateur.

Ce que ce nouveau parti espère, c’est de convaincre un maximum d’habitants de la Savoie pour faire contre-pouvoir aux élus français par l’exigence de l’application, sous le couvert de l’égalité, de droits spéciaux déjà ponctuellement appliqués en France – tiens ? cette notion d’égalité ne fait-elle pas partie de la devise française ?- sous peine de discrimination évidente. Voie qui n’a, à ma connaissance, pas encore été tentée par aucun autre mouvement. Ce nouveau parti n’empêche nullement les autres mouvements de continuer à travailler, et à bien travailler selon leurs habitudes, chacun dans son domaine de prédilection, et quelque fois même ensemble.

Il me semble qu’un des avantages primordiaux de ce nouveau parti de droit français est justement d’être de droit français, ainsi il fera moins peur aux Savoyards qui restent trop soumis ou sont trop loyalistes envers le gouvernement ou le système qui les oblige, quel qu’il soit.  Dommage pour la Savoie que ce gouvernement soit actuellement, espérons-le plus pour trop longtemps, de France.

Bravos à tous les orateurs pour leurs clairs exposés, et merci à Monsieur le maire d’Yvoire de nous avoir confié son désarroi quant au désenclavement du Chablais, montrant par-là que ce nouveau parti sera fort utile non seulement aux habitants de la Savoie, mais pourra également servir d’appui aux élus de ce pays.